Digitalement vôtre

Ou : de l’art d’avoir une capacité d’adaptation aux NTIC et plus particulièrement, aux smartphones, déconcertante.

Il est 8Heures.

C’est un beau matin d’hiver. La veille votre vieux Samsung Galaxy a fini par rendre l’âme. Vous l’aimiez bien, lui et son écran cassé, même si vous avez prié une dizaine de fois pour qu’aucun bout de verre ne vous déchire la moitié de la joue. C’était votre confident, parfois votre pire boureau, d’autres fois votre meilleur ami. Pire, dans vos meilleurs jours : votre âme soeur.  Mais vous vous êtes finalement résigné à ce diagnostic sans appel, il va falloir en racheter un… La nuit portant conseil vous vous êtes levés en ayant finalement décidé de prendre l’Iphone 5S (parce que la biographie de Steve Jobs que vous avez lu le mois dernier était très enrichissante, et que vous tenez absolument à placer dans une discussion qu’il est à l’origine de ce que l’on appelle le marketing de l’objet par l’objet lui même*, oui d’ailleurs c’est bien la seule chose que vous avez retenu de sa vie).

Stjobs

Il est 10Heures.

Vous vous rendez gaiement chez Orange, votre super opérateur qui vous fait toujours de bon prix. C’est dailleurs bien simple, l’année dernière vous avez conclu un contrat à 19,99€ par mois pour tout illimité et ça fait au moins 6 mois que vous payez 59,99€ sans raison apparente ! (Avec de la bonne foi il s’agit entre autres du Sms pour l’élection Miss France, du renouvellement d’1 Giga de votre forfait internet et de l’abonnement deezer dont vous ne pouviez ABSOLUMENT pas vous passer, promo oblige) Après avoir écouté le vendeur venter les mérites de l’Iphone par rapport aux Samsung (ne me demandez pas mon avis, je ne prendrai pas parti dans cette guérilla) vous repartez donc avec votre nouveau « bébé ». Oui, vous avez clairement un instinct maternel qui ressort en voyant cette petite chose noire : la promesse de jours joyeux à utiliser toutes vos applications incroyables (Snapchat mon amour).

Il est 11Heures.

Au début l’écran est trop lisse. Le poids, mal réparti. Votre main fait connaissance avec son nouveau partenaire, ne vous en déplaise. Puis votre pouce slide, et finit par se laisser embarquer dans une valse folle. Dans un premier temps les contacts, il faut « importer » puis le fond d’écran. NON. Impossible ! Vous n’avez pas encore de photos et il est hors de question que Hubert, votre chat, qui vient de passer nonchalamment devant vous, fasse office d’écran d’accueil. Vous décidez donc d’aller faire un tour sur l’Apple Store. Dans un premier temps Facebook, Snapchat et autres incontournables sont installés. Mais par la suite, grisé par tant de possibilité Ô combien variées, vous décidez de télécharger toutes les applications qui vous semblent « parfaitement en adéquation avec votre personnalité, votre vrai MOI quoi ». Il s’agit en fait de  Horoscop+ : qui vous annonce déjà que votre journée sera merveilleuse, Marmiton : au fond vous avez une véritable âme de cuisto, et enfin ma préféré : My weigt : application qui suit votre courbe de poids pour le régime que vous ne ferez jamais (vous ne pouvez pas décement télécharger Marmiton puis My weight enfin qu’est ce qui ne va pas chez vous !)

Puis s’enchainent : votre premier texto « Nouveau téléphone 😉 », votre premier appel « Allo? Ouais, je t’appelle avec mon nouveau téléphone là. Ouais ouais c’est l’Iphone. Ouais le 5S, ouais. »

Il est Midi.

Votre Iphone 5S est déjà votre nouveau meilleur ami.

BFF

 

Next Post:
Previous Post:
Article rédigé par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *