Avec le Career Starter, trouvez votre stage à l’étranger

Avec le Career Starter, trouvez votre stage à l’étranger

12282928_431843380360094_1978922970_nLe Jeudi 12 novembre se déroulait, sur le campus d’Entiore, le fameux International Day. Jour qui consiste, une fois par an, à renseigner les premières années dans le choix de leur destination en 2è année. Après plusieurs heures passées à rencontrer les étudiants de 3è années revenus de leur pays d’expatriation, heureux de leur voyage et fiers de pouvoir répondre à leurs questions, les élèves de 1è année allaient en Grand Amphi pour assister à la conférence Career Starter.

A 17h commence une réunion « Table Ronde » où étaient présents : Jade Rubio et Chloé David, élèves de 3è année, ainsi que Robin Duvivier, ancien élève de TBS qui a monté sa propre entreprise. Une jeune femme ancienne diplômée de TBS aussi était des nôtres en vidéo-conférence.

La réunion concernait les stages à l’étranger. Elle consistait à expliquer comment faire pour en trouver un, et donner des conseils pour s’intégrer à une société étrangère, différente de la France. En effet, les élèves de première année se doivent de partir à la fin de leur année dans un pays étranger pour y faire un stage.

« Un stage à l’étranger, comment le chercher ? »

Les intervenants ont donc pu démontrer qu’un stage pouvait se trouver non seulement sur la plateforme Campus, dans l’onglet « Career Starter » (ici), mais aussi par « piston », comme certains le disent, ou par Google – tout simplement.

En effet, parmi les intervenants, l’une a eu la chance de trouver son premier stage grâce à ses contacts. Ce type de méthode peut être mal vu, voire même défendu, mais c’est en réalité une façon efficace de rentrer dans le monde du travail. De nos jours, il est de plus en plus fréquent de faire fonctionner ce qu’on appelle le « Réseau ». Et c’est aux étudiants, dès maintenant, de se créer des contacts, des relations, grâce aux réseaux sociaux (Linkedin), ou via l’association Alumni qui rassemble tous les anciens et nouveaux diplômés de TBS répartis à travers le monde. Ces contacts permettent par la suite d’apporter de l’aide dans le monde professionnel, mais ils pourront aussi échanger leur savoir, leur expérience et donner des conseils aux plus jeunes.

Les trois autres intervenants ont obtenu leur stage en tapant les mots clés nécessaires dans le fameux moteur de recherche. Les critères de choix pour trouver un stage dépendent de ce que recherche l’étudiant. Certains viseront un pays, un continent qu’ils veulent découvrir, et limiteront leur recherche de stage à leur choix de destination (ex : « stage ventes Thaïlande »). D’autres, quant à eux, préféreront s’orienter vers le type d’industrie qui se rapproche de ce qu’ils veulent faire plus tard. Dans ce cas, leurs recherches ne dépendront pas de la destination, mais plutôt de l’entreprise et de la mission qu’elle offre (ex : « stage agroalimentaire à l’étranger »).

« Attention, à l’étranger, c’est pas comme en France. Il y a des choses qu’on ne peut pas faire. »

Qui dit pays différent, dit culture différente. « Dans un pays musulman, vous verrez que les gens ne boivent pas d’alcool dans les rues, que les couples ne s’embrassent pas en public et que les filles ne se déplacent pas en mini-jupes », dira celle qui revient d’Egypte. Une autre, partie dans un « Dans un pays qui n’est pas encore tout à fait démocratique », la Thaïlande, prévient : « vous verrez qu’on ne peut pas y exprimer son opinion, ni dans la rue, ni sur Facebook. Il faudra faire attention à ce que vous dites par rapport à la politique, et apprendre que la liberté d’expression n’existe pas partout ». Enfin, si vous allez dans un pays où les drogues circulent plus facilement, « il faudra éviter ce monde vicieux de vente ou d’achat, monde qui parait si beau mais qui est en réalité si dangereux ». Je pourrais faire une longue liste des différences que l’on voit dans les autres pays, mais la chose à retenir est la suivante : renseignez-vous sur le pays dans lequel vous irez, car il faudra accorder notre façon de vivre avec celle de la population.

 « Vivre à l’étranger, ça peut faire peur, mais une fois qu’on y est, c’est la plus belle chose qu’on ait jamais vécu »

Effectivement, quand on s’imagine tout quitter pour partir loin, seul, sans connaître rien ni personne dans notre pays de destination, ça ne rassure absolument pas. Mais si TBS nous pousse à le faire, c’est parce que TBS sait qu’on ne le regrettera pas. Partir à l’étranger, c’est faire face à un monde différent, à des gens dont la mentalité n’est pas comme la nôtre, mais c’est aussi découvrir un pays, son histoire, ses traditions, sa culture, son art, sa gastronomie, ses loisirs, ses sports, ses idoles… et sa façon de vivre. C’est dans la nature de l’Homme de s’habituer et de s’adapter, c’est donc naturellement que vous apprendrez à vivre avec des gens différents de vous mais qui, dans le fond, vous ressembleront. Vous apprendrez que le monde est grand, mais qu’au final, les gens se ressemblent car ils aiment, ils pleurent, ils boivent, ils mangent, ils courent, ils crient. Vous verrez que les différences de notre monde font sa beauté et sa richesse. Vous allez revenir culturellement riches, ouverts d’esprit, et vous aurez envie de partir à nouveau. En plus de ça, vous aurez mûri, car vous aurez appris à vous débrouiller dans un pays que vous ne connaissiez pas, à vivre de manière complètement indépendante.

Partir à l’étranger est la meilleure expérience qui puisse vous arriver.

Motivez-vous à trouver un stage,

Renseignez-vous sur le pays de destination,

et régalez-vous !

IMG_4907

Sarah S.∗

Next Post:
Previous Post:
Article rédigé par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *